vendredi 4 mai 2018

Etoiles dans le ciel du Sud d'Elizabeth Haran.

Salut les poulets,

Aujourd'hui:

Etoiles dans le ciel du Sud d'Elizabeth Haran.

Londres, 1954. Estella mène une vie des plus confortables… jusqu’à ce qu’elle découvre que son mari, en plus d’avoir fermé son cabinet d’avocat et dilapidé leur fortune, la trompe.
Le cœur brisé, Estella décide de refaire sa vie en Australie, où un poste de vétérinaire l’attend. Mais la jeune femme n’est pas seule à effectuer la traversée : elle est enceinte.
Arrivée à Kangaroo Crossing, Estella déchante. Peuplé d’une poignée d’habitants, le hameau est infesté de mouches et la chaleur y est suffocante. Et tous observent la nouvelle venue d’un œil suspicieux.
Parviendra-t-elle à gagner le respect et la confiance des habitants du village, plutôt rustres ? Un pari d’autant plus difficile à relever qu’elle leur a caché plusieurs pans de son passé. Et que ce dernier pourrait bien la rattraper…
Dans un décor aussi magnifique que âpre, tous les éléments qui ont fait le succès des sagas de Tamara McKinley et de Sarah Lark se trouvent ici réunis.
Estella pensait mener une vie parfaite auprès de son époux. Alors qu'elle s'apprête à lui annoncer sa grossesse - non réellement prévue mais qui la comble de joie - elle le découvre dans les bras de sa cousine Davina. Après une confrontation, elle apprend que le jeune homme est ruiné et espère bien se la couler douce grâce à sa riche cousine.

Estella prend alors son destin en main et décide de protéger son futur enfant à naître de ce monstre égoïste: elle part s'installer en Australie à Kangaroo Crossing, une petite ville perdue au milieu de nulle part, une petite ville d'où vient son père qu'elle n'a jamais connu, Ross. Elle reprend son cabinet  vétérinaire mais devra apprendre à se faire respecter mais aussi à s'habituer à cet environnement quelque peu hostile..


J'avais lu le dernier Elizabeth Haran Le Pays du soleil rouge et je dois avouer ne pas l'avoir apprécier. L'héroïne n'était pas particulièrement attachante et l'histoire un peu exagérée.. J'avais donc très peur de retrouver ces petits défauts dans Etoiles dans le ciel du Sud mais pas du tout! J'ai tout de suite su en l'ouvrant qu'il me plairait et il m'a donné exactement ce que je souhaitais: un voyage inoubliable dans une Australie sauvage.

Nous sommes tout de suite plongés dans l'histoire d'Estella, le roman commence avec l'annonce de sa grossesse. Nous verrons tout ce qui s'en suit et c'était passionnant. Le voyage ne prend aucune place, c'est réellement son installation là-bas qui est au coeur de tout. Au début, évidemment, personne n'est enthousiaste à l'idée qu'une femme - de la ville en plus - leur dise comment s'occuper de leur animaux et il va falloir beaucoup de courage à la nouvelle arrivée pour qu'il commence à la voir comme un vrai vétérinaire. Elle mettra du temps à s'adapter à tout - notamment à son logement - mais elle n'a rien d'une petite citadine écervelée, elle est juste perdue et loin de chez elle dans un environnement totalement étranger. C'est pourquoi je me suis bien attaché à elle.

A part ça, vous vous doutez bien qu'il y a une petite histoire d'amour. Un classique, rien d'extraordinaire mais très efficace. Ca ne s'étale pas au péril du contexte de base, c'est bien fait, bien jaugé, ça apporte aussi une petite touche de mignonitude dans ce monde si cruel.

 Un très bon roman! Un joli voyage au coeur du bush, une plongée solitaire mais pas que..

Merci aux Editions L'Archipel,
Des bisous!

1 commentaire:

  1. J'aime beaucoup votre blog. Un plaisir de venir flâner sur vos pages. une belle découverte, un enchantement. blog très intéressant et bien construit. Vous pouvez visiter mon univers. Au plaisir

    RépondreSupprimer