mercredi 18 janvier 2017

Golden Valley de Gaël Aymon.

Salut les poussins,

Aujourd'hui:

Golden Valley de Gaël Aymon.

L’été de ses 17 ans, Maximilien débarque à Yangon, en Birmanie, où il rejoint ses parents expatriés dans le très chic quartier de Golden Valley. D’abord accablé par la chaleur humide et l’ennui profond qui semblent résumer le programme de l’été, il fait la rencontre de Brandon Zaw Naing, jeune birman fortuné très occidentalisé, et de sa s ur Dolly Mya Yi, belle, brillante et mystérieuse étudiante en droit. Une forte attirance s’installe entre Max et Dolly et leur fait connaître des relations aussi brèves qu’intenses et interdites. Jusqu’au jour où Dolly aprend à Max qu’elle collabore à un journal qui tente de mettre en accusation leurs pères respectifs dans une affaire d’urbanisation sauvage et de construction de barrage hydroélectrique. Max est sur le point de découvrir ce qui se cache derrière les activités lucratives de son respectable papa.
Pour les vacances, Maximilien rejoint ses parents en Birmanie où son père fait des affaires. Il y fait la rencontre d'autres adolescents comme lui, riches et totalement blasés par la vie qu'ils mènent. Tous à part Dolly, la sœur de son ami Brandon. Celle-ci cache des idéaux moins classiques, quitte même à se lancer dans l'action pour changer les choses.. même si c'est surtout la vie de Maximilien qu'elle va complètement bouleversée.


Je ne sais pas à quoi je m'attendais avec ce nouveau Scripto au résumé plutôt mystérieux.. le livre l'est tout autant, prenant également et ce malgré la légèreté apportée par la plume de l'auteur.

Maximilien débarque donc en Birmanie y rejoindre ses parents. Son père est un homme d'affaires qui a de grandes ambitions. En arrivant là-bas, Maximilien est le fils à papa plutôt cliché: sûr de lui, blasé par tout, égocentrique à mourir.. Il fait très vite la connaissance d'autres ados comme lui qui deviendront à peu près ses amis. Il fait une rencontre plus marquante, celle de Dolly, la soeur d'un de ses pseudos-amis, une jeune femme réfléchie qui essaiera de lui ouvrir les yeux à propos de ce qui les entoure. La pauvreté du pays, ces hommes qui profitent de ça pour s'en mettre plein les poches, le tout en maltraitant les vrais birmans.. Maximilien va ouvrir les yeux, il va même grandir et ce grâce à Dolly.

Le livre est plutôt court, ça se lit rapidement mais on est tout de même marqué par ce récit un peu militant ou en tout cas qui pousse le lecteur à se poser des questions. On voyage aussi, on découvre un autre monde complètement différent du nôtre.. C'était beau, et révoltant.


Des bisous!

lundi 16 janvier 2017

Le gardien de la source de Vanessa Terral.

Salut les poussins,

Aujourd'hui:

Le gardien de la source de Vanessa Terral.

« Puis elle le vit. L’individu qui l’observait se tenait en retrait, à l’opposé de la pièce. Il ne cherchait pas à se fondre dans l’assemblée des gens bien nés. D’ailleurs, ceux-ci l’évitaient. C’était presque imperceptible, mais le flot des civilités s’écartait de lui dans une valse consommée. »
En cet été 1814, Marie-Constance de Varages, marquise du bourg d’Allemagne, et son héritière, Anne-Hélène, sont conviées au bal du comte de Forcalquier. Si une telle invitation ne se refuse pas, la marquise est inquiète. Quelques mois auparavant, sa fille a souffert d’un mal funeste et été sauvée in extremis. Depuis, elle n’est plus tout à fait la même…
Quelle est donc cette ombre qui plane sur Anne-Hélène ? Et pourquoi le mystérieux Lazare, baron d’Oppedette, semble-t-il soudain subjugué par la jeune débutante ?
Après une mystérieuse maladie et une guérison encore plus étrange, Anne-Hélène, une jeune aristocrate plutôt campagnarde voit sa vie complètement bouleversée. Cela ne s'arrange pas avec sa rencontre relation avec Lazare, baron d'Oppedette, un homme qui a su tirer son jeu de trafics et chantages en tout genre..  une fréquentation plutôt déconseillée pour une jeune fille comme elle. Et pourtant! Entre eux, l'attraction est réelle et presque magique, un lien, une espèce de malédiction semble les pousser l'un vers l'autre.. leurs secrets les empêcheront-ils de trouver le bonheur?


Quel livre étrange! J'étais très emballée par le résumé mais j'avoue l'avoir moins été en commençant le roman. L'écriture est poétique mais à un tel point qu'elle en devient presque fatiguante. C'est alambiqué, rempli de métaphores et de tournures parfois à la limite du compréhensible. Il m'a fallu pas mal de temps avant de pouvoir rentrer dedans, presque la moitié du livre à vrai dire. Après, à force, j'ai presque pris du plaisir à découvrir certaines phrases très fortes mais aussi très belles.

L'histoire en elle-même est aussi très compliquée. J'ai peu compris tous les tenants du récit, certaines parties m'ont un peu échappées par manque d'explications et par une volonté de l'auteure de tout entouré de mystère. Certaines choses débarquent un peu de nulle part tandis qu'on nous parle encore et encore d'autres "secrets" qui semblent pendant très très longtemps incompréhensibles. Encore maintenant, je suis sûre d'avoir raté quelques petites choses. La magie a aussi une part très importante, tout est très suréel et je ne m'attendais pas à ce que cela soit à ce point. Pas une magie comme on en rencontre souvent dans les romans d'aujourd'hui, plutôt une magie qui sent l'Histoire, le terroir, les anciennes légendes racontées au coin du feu il y a des centaines d'années.. Surprenant mais pas déplaisant, bien au contraire.

Enfin, il y a pas mal positif tout de même! Les personnages font beaucoup, sans aucun doute. J'ai apprécié Anne-Hélène et sa "transformation" de jeune fille innocente en jeune femme pleine de profondeur. Elle passe par de nombreux stades, passant de la joie de vivre à la mélancolie profonde, elle évolue pleinement, parfois de manière très radicale, j'ai souvent eu peur pour elle. On la voit grandir, mûrir.. devenir prête aussi pour apprécier au mieux notre héros, le fameux Lazare, un personnage torturé comme on les aime. Son passé est trouble et sa vie l'est tout autant ce qui ne le rend que plus attirant. Ses hésitations, ses doutes, ses devoirs, ses attentions.. tout cela fait de lui un personnage que j'ai véritablement apprécié. C'est sans aucun doute pour ces deux héros que j'ai continué le roman, il fallait que je sache comment tout cela allait tourné.

Une surprise donc! En demi-teinte même si j'ai apprécié beaucoup de choses dans ce roman très étonnant.

Merci aux Editions Pygmalion et au site Babelio pour cette découverte,

Des bisous!

jeudi 15 décembre 2016

P'tits curieux Usborne: À travers les âges.

Salut les poussins,

Aujourd'hui:

P'tits curieux Usborne: A travers les âges.



Et c'est reparti pour une petite plongée dans une collection que mon grand adore.. et j'avoue que moi aussi! Nous avons eu un gros coup de cœur pour ce livre absolument passionnant.

Comme d'habitude, c'est présenté de manière hyper ludique ce qui permet aux nains d'apprendre une tonne d'informations sans en avoir l'air. Il ouvre volets sur volets, pressés de trouver les petits secrets que révèlent le livre.. et il y en a tellement! Cette fois-ci, c'est dans l'Histoire toute entière sur nous avons la chance de nous plonger. Petit à petit, on remonte les siècles et on découvre la vie quotidienne de nos ancêtres: leur façon de se nourrir, leurs habitations, leurs loisirs, leur architecture, etc.. C'est hyper agréable à découvrir puisqu'à chaque fois cela se fait par le biais d'une ville sur une double-page, à nous d'aller faire les curieux et d'ouvrir chaque maison pour en découvrir les secrets. Je l'ai trouvé vraiment complet et très rempli, peut-être même plus que d'habitude. Les sujets abordés sont incroyablement variés et toujours intéressants. A conseiller aux petits curieux amateurs d'Histoire!


Merci aux Editions Usborne,

Des bisous!

mercredi 7 décembre 2016

Gros coup de cœur pour Lady Helen, tome 1: Le Club des mauvais jours d'Alison Goodman.

Salut les poussins,

Aujourd'hui:

Lady Helen, tome 1: Le Club des mauvais jours d'Alison Goodman

Londres, avril 1812. Lady Helen Wrexhall s'apprête à faire son entrée dans le monde. Bientôt, elle sera prise dans le tourbillon des bals avec l'espoir de faire un beau mariage. Mais d'étranges faits surviennent qui la plongent soudain dans les ombres de la Régence : une bonne de la maison disparaît, des meurtres sanglants sont commis et Helen fait la connaissance de lord Carlston, un homme à la réputation sulfureuse. Il appartient au Club des mauvais jours, une police secrète chargée de combattre des démons qui ont infiltré toutes les couches de la société. Lady Helen est dotée d'étranges pouvoirs mais acceptera-t-elle de renoncer à une vie faite de privilèges et d'insouciance pour basculer dans un monde terrifiant ?
1812, Londres. Helen est une jeune femme qui s'apprête à faire son entrée dans le monde en étant présentée à la reine, un événement quelque peu assombri par la réputation entachée de sa famille. C'était sans compté sur la réputation de Lord Carlston, un homme au passé honteux qui l'emmène dans un monde étrange et mystérieux..


Cela faisait une éternité que je n'avais pas eu un coup de cœur pareil pour un roman. J'ai tout adoré, de À à Z. Une fois ouvert, impossible de le lâcher, impossible de le refermer et ce malgré son nombre plus que conséquent de pages.. c'en était d'autant meilleur! 

Helen est une jeune fille attachante. D'énormes changements surviennent dans sa vie et elle y fait face avec courage, même si elle hésite parfois sur le chemin à prendre. Il faut dire que tout son monde va être complètement retourné par Lord Carlston, un personnage comme on les aime, sombre, pas très sage.. et donc forcément irrésistible. Cet homme entre dans sa vie alors qu'elle est a un tournant plutôt important: elle va enfin entrer dans la société et ses tuteurs - son oncle surtout - sont prêts à tout pour se débarrasser au plus vite d'elle, haïssant toujours la réputation affreuse qu'elle tient de sa mère et qui ternit du coup la leur. Malheureusement, cela ne va pas s'arranger puisqu'Helen a tendance à ne pas suivre les conventions à la lettre, surtout quand Lord Carlston l'entraîne dans ses nouvelles péripéties. Vous l'aurez deviné, il s'agit d'un monde fantastique mais je n'en dirai pas plus. Il y a des créatures et la mythologie ainsi que l'univers tout entier sont vraiment bien pensés. C'est tiré par les cheveux, forcément, mais j'étais tellement prise dans le récit que ça ne m'a pas choquée plus que ça. C'est intéressant et ça donne énormément de piment au récit qui devient encore plus fascinant! 

L'écriture est vraiment facile à lire, très légère, ce qui rend cet énorme pavé malgré tout très agréable. Comme je le disais plus haut, j'ai ces temps-ci du mal à entrer directement dans un roman mais ici pas du tout! Une fois la première page lue, impossible de le lâcher, je l'ouvrais dès que j'avais une seconde afin de savoir au plus vite la suite.. quand j'ai vu qu'à la fin, ce roman n'était pas une one-shot, vous imaginerez facilement ma frustration.. Je rêve de retourner dans cet univers que j'ai plus qu'adoré! Vivement la suite! 


Des bisous!