vendredi 16 mars 2018

Le Club de l’ours polaire, tome 1: Stella et les mondes gelés d’Alex Bell.

Salut les poussins,

Aujourd’hui:

Le Club de l’ours polaire, tome 1: Stella et les mondes gelés d’Alex Bell et illustré par Tomislav Tomic.

 
Stella Flocus Pearl a toujours voulu accompagner son père sur les terres inconnues de ses voyages. Son rêve se réalise le jour de ses douze ans : partir en exploration avec le Club de l'Ours Polaire ! Aux côtés d'un chuchoteur de loups, d'un magicien snob et arrogant, et d'un demi-elfe timide et maladroit, Stella se lance à la conquête des étendues polaires. Mais une catastrophe vient bouleverser l'expédition et d'innombrables dangers se dressent bientôt sur leur chemin.
Un univers magique peuplé de fées et de yétis, d'engeleurs et de pirates des neiges...

Dans la lignée de « À la Croisée des Mondes », une aventure merveilleuse, une quête captivante, le premier tome d'une trilogie.


Stella Flocus Pearl n’est pas une jeune fille comme les autres. Tout d’abord, les fées lui ont donné deux prénoms: un honneur généralement réservé aux explorateurs. Ça tombe bien puisqu’elle rêve d’en devenir un! Elle a grandit près d’un spécimen du genre qu’elle admire, son père adoptif, Félix. Félix est féologiste, c’est-à-dire un spécialiste des fées. Il part sans cesse en expédition et depuis toute petite, Stella rêve de partir à son tour. Malheureusement, c’est un honneur réservé aux hommes. Heureusement, son père n’est pas homme à se laisser coincer par de vieilles règles puisqu’après tout, c’est bien connu, les règles sont faites pour être détournées. 

Elle part donc avec Le Club de l’ours polaire, le club d’explorateurs de Félix mais aussi avec Le Club du calamar géant. Elle voyagera avec son vieil ami Dragigus -  un demi-elfe fan de sucreries, avec Shay - un chuchoteur de loups, mais aussi avec Ethan - un magicien prétentieux et snob du club rival. Évidemment, cette première expédition ne va pas se passer exactement comme prévu..


J’ai eu un énorme coup de cœur pour le premier tome de cette saga. C’est une saga qui a des petits airs de A la croisée des mondes, de Harry Potter et même de Narnia. Le Club de l’ours polaire fait définitivement partie de ces grandes sagas jeunesse fantastique que l’on n’oubliera pas de sitôt, j’en suis sûre. Pas avec un premier tome aussi excellent, aussi parfait même. Aucune fausse note à mes yeux, j’ai été happée dès les premiers mots en me disant: ce livre est magique.

Il n’y a pas de meilleurs mots puisque tout l’univers en est rempli, de magie. Les licornes, les fées, les yétis et tant de créatures légendaires sont monnaie courante chez Stella. Mais on ne s’arrête pas là! L’auteur nous invente tout un tas de petites choses étonnantes qui font sourire le lecteur par tant d’imagination.. des mini-dinosaures domestiques, des chous très agressifs, des œufs capables de vous offrir un repas complet simplement en y pensant très fort.. Je ne vous en cite que deux-trois pour que vous puissiez en profiter au maximum mais rassurez-vous: chaque page apporte son lot d’étrangetés.

Au début c’était un peu compliqué de comprendre exactement le monde de Stella mais c’est très très vite passé, bien plus que dans certains romans du genre et c’est sans doute grâce au talent d’auteur d’Alex Bell. Il nous plonge dans son imaginaire avec une dextérité impressionnante, grâce à des mots et à une écriture très simple, sans chichis ni fioritures. On va droit au but et c’est très agréable, c’est du coup accessible aux plus jeunes mais ça plaira aussi aux adultes fans de l’imaginaire comme moi. Le roman est également enrichi des magnifiques illustrations de Tomislav Tomic dont je vous ai pris quelques photos ci-dessous. Ça aide à imaginer quelques scènes et j’ai beaucoup apprécié cette démarche. 

Les personnages maintenant. Stella est une jeune fille de douze ans qui a grandit dans un univers extraordinaire et dans un cocon familial restreint mais des plus aimants. Félix, son père adoptif, l’aime plus que tout au monde et cela se ressent tout au long du récit. C’est un des personnages les plus attachants grâce à son excentricité mais aussi à sa gentillesse et à sa grande bonté. Viennent ensuite les compagnons de route de notre héroïne: Shay, Dragigus et Ethan. On ne pourrait trouver groupe plus disparate mais ils apprendront beaucoup les uns des autres. Ils pourraient faire un peu cliché puisqu’on a un chuchoteur de loup sauvage et courageux, un demi-elfe timide et ayant des tocs un peu particuliers et en dernier un magicien arrogant, snob et qui semble n’aimer personne à part lui.. promis, ce n’est pas le cas, encore une fois grâce à l’auteur. C’est peut-être l’univers qui fait ça mais tout fonctionne bien sans que l’on finisse par lever les yeux en ciel, chose que j’ai tendance à faire quand c’est trop.. habituel, trop déjà-vu. Et là c’est vraiment un adjectif que je n’utiliserais jamais pour cette saga totalement unique.

Notre petit groupe va vivre des aventures sur lesquelles je ne m’appesantirai pas pour vous laisser en profiter un maximum. Sachez simplement que je ne me suis pas ennuyée un seul instant! Le rythme est soutenu, on passe de scènes intenses en scènes intenses, le tout avec une légèreté et un humour qui font de ce premier tome une excellente mise en bouche de cet univers.

Lancez-vous, vous ne serez déçus. Petits et grands seront séduits par ce premier grand voyage aux côtés de Stella et de ses compagnons, cette première plongée dans cet univers qui vous étonnera et vous fera sourire de pages en pages. Profitez-en! Je vous envie presque, de pouvoir le redécouvrir pour la première fois.

Inutile de vous dire que j’attends la suite avec une impatience folle. J’espère que les Éditions Gallimard Jeunesse ne nous feront pas attendre trop longtemps, je trépigne d’impatience à l’idée de repartir à l’aventure! 




























Des bisous! 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire