mercredi 18 janvier 2017

Golden Valley de Gaël Aymon.

Salut les poussins,

Aujourd'hui:

Golden Valley de Gaël Aymon.

L’été de ses 17 ans, Maximilien débarque à Yangon, en Birmanie, où il rejoint ses parents expatriés dans le très chic quartier de Golden Valley. D’abord accablé par la chaleur humide et l’ennui profond qui semblent résumer le programme de l’été, il fait la rencontre de Brandon Zaw Naing, jeune birman fortuné très occidentalisé, et de sa s ur Dolly Mya Yi, belle, brillante et mystérieuse étudiante en droit. Une forte attirance s’installe entre Max et Dolly et leur fait connaître des relations aussi brèves qu’intenses et interdites. Jusqu’au jour où Dolly aprend à Max qu’elle collabore à un journal qui tente de mettre en accusation leurs pères respectifs dans une affaire d’urbanisation sauvage et de construction de barrage hydroélectrique. Max est sur le point de découvrir ce qui se cache derrière les activités lucratives de son respectable papa.
Pour les vacances, Maximilien rejoint ses parents en Birmanie où son père fait des affaires. Il y fait la rencontre d'autres adolescents comme lui, riches et totalement blasés par la vie qu'ils mènent. Tous à part Dolly, la sœur de son ami Brandon. Celle-ci cache des idéaux moins classiques, quitte même à se lancer dans l'action pour changer les choses.. même si c'est surtout la vie de Maximilien qu'elle va complètement bouleversée.


Je ne sais pas à quoi je m'attendais avec ce nouveau Scripto au résumé plutôt mystérieux.. le livre l'est tout autant, prenant également et ce malgré la légèreté apportée par la plume de l'auteur.

Maximilien débarque donc en Birmanie y rejoindre ses parents. Son père est un homme d'affaires qui a de grandes ambitions. En arrivant là-bas, Maximilien est le fils à papa plutôt cliché: sûr de lui, blasé par tout, égocentrique à mourir.. Il fait très vite la connaissance d'autres ados comme lui qui deviendront à peu près ses amis. Il fait une rencontre plus marquante, celle de Dolly, la soeur d'un de ses pseudos-amis, une jeune femme réfléchie qui essaiera de lui ouvrir les yeux à propos de ce qui les entoure. La pauvreté du pays, ces hommes qui profitent de ça pour s'en mettre plein les poches, le tout en maltraitant les vrais birmans.. Maximilien va ouvrir les yeux, il va même grandir et ce grâce à Dolly.

Le livre est plutôt court, ça se lit rapidement mais on est tout de même marqué par ce récit un peu militant ou en tout cas qui pousse le lecteur à se poser des questions. On voyage aussi, on découvre un autre monde complètement différent du nôtre.. C'était beau, et révoltant.


Des bisous!

1 commentaire: