vendredi 4 novembre 2016

Si seulement.. la vie s'apprenait dans les romans d'amour de Kristan Higgins.

Salut les poussins,

Aujourd'hui:

Si seulement.. la vie s'apprenait dans les romans d'amour de Kristan Higgins.

Si seulement... brosse le portrait parallèle de deux sœurs, à un tournant de leur existence. L’une, célibataire désabusée après une rupture, quitte New York pour retourner dans la ville de son enfance. L’autre, qui croyait vivre un mariage parfait, découvre qu’il est construit sur un mensonge.
Un portrait juste et sincère, plein d’un humour parfois acerbe et de désillusions désamorcées par le rire : car la vie, la vraie, ne s’apprend pas dans les romans d’amour...
Jenny et Rachel sont sœurs, incroyablement proches depuis toujours.

Jenny est la plus jeune. Couturière, elle crée des robes de mariée inoubliables. Pour s'éloigner un peu de son ex-mari et de sa nouvelle incroyable femme, elle décide de partir de New-York et s'installe dans le village de son enfance, là où habite également sa sœur. 

Rachel est l'aînée, sérieuse et très timide.  Son plus grand souhait avait toujours été de créer la famille parfaite, chose qu'elle pensait avoir réussi avec Adam, l'homme de ses rêves. Avec leur magnifique maison, leurs triplées et l'amour qu'elle lui portait, elle pensait avoir tout.. jusqu'à ce que tout éclate en mille morceaux.


J'adore Kristan Higgins et ce depuis bien longtemps. J'adore ses personnages uniques, j'adore l'humour quelle distille dans chacune de ses histoires.. ce sont un peu mes romans doudous. Malheureusement, Si seulement.. la vie s'apprenait dans les romans d'amour est bien loin de son style habituel et j'avoue que je n'y ai pas retrouvés les ingrédients qui me plaisent tant habituellement.

L'humour est toujours présent bien sûr mais il manque cette espèce d'aura de joie et de bonne humeur qui règne habituellement dans ses histoires. Si je devais décrire ce roman en un mot je dirai: reconstruction. Pour Jenny, qui voit que le temps passe sans (re)trouver l'amour et qui perd même le goût de créer. Pour Rachel, dont le monde s'écroule et qui va devoir apprendre à vivre seule et peut-être prendre enfin confiance en elle.

Les personnages secondaires sont peu nombreux et peu présents, si ce n'est Leo et son chien Loki qui apportent de la gaieté et un peu de mystère. Heureusement, Rachel et Jenny sont des personnages très prenants et très attachants. Rachel pour sa fragilité et son énorme force à la fois, Jenny par son rayonnement presque solaire grâce à sa personnalité adorable.

Les points de vue s'enchaînent, passant constamment de Rachel à Jenny. Si j'adore Jenny, son histoire était un peu prévisible. Pour Rachel, c'était plutôt énervant et hyper frustrant, même si rapidement les choses bougent. 

Une lecture en grosse demi-teinte donc. J'ai aimé retrouvé Kristan Higgins mais je suis un peu déçue de ne pas avoir eu droit à l'une de ses comédies romantiques qui mettent du baume au cœur et le sourire aux lèvres.. dommage! 

Merci aux Editions Harper Collins et à Babelio, 

Des bisous! 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire