vendredi 4 novembre 2016

Les jumelles de Claire Douglas.

Salut les lapins,

Aujourd'hui:

Les jumelles de Claire Douglas.

 Après un accident tragique, obsédée par la mort de sa sœur Lucy, Abi s’installe à Bath dans l’espoir de reprendre pied. Mais elle y rencontre Beatrice et Ben, un couple de jumeaux qui l’attirent dans leur univers privilégié et trouble…
Invitée par Bea à vivre dans l’hôtel particulier qu’elle partage avec Ben, Abi met tout en œuvre pour satisfaire les exigences de ses amis. Aimantée par eux mais déstabilisée par leurs comportements étranges, elle est poussée vers la folie quand elle est visée ? mais l’est-elle vraiment ? par des événements inquiétants qui se produisent dans la maison…
Après la mort de sa sœur jumelle, Abi a tant bien que mal tenté de survivre et de reprendre pied, chose extrêmement difficile quand on a l'impression de perdre une partie de soit-même. Éloignée de toute son ancienne vie, Abi essaie pourtant de garder la tête hors de l'eau jusqu'à ce qu'elle fasse la rencontre de Bea. Bea est une jeune femme incroyablement belle, riche et mystérieuse.. En quelques jours, elle réussit tellement à séduire Abi que celle-ci accepte son invitation à venir vivre avec elle dans son énorme maison remplie d'artistes mais où vit également Ben, son jumeau. La rencontre entre Abi et Ben va vite rendre leur vie des plus compliquée voire cauchemardesque..


J'aime beaucoup tout ce qui tourne autour de la gémellité, c'est quelque chose de fascinant et dans la littérature ou au cinéma cela donne souvent des œuvres à l'ambiance étrange voir même malsaine. C'était le cas ici aussi, même si j'avoue avoir été quelque peu déçue par la prévisibilité du roman.

C'était pourtant extrêmement bien parti avec la découverte de l'héroïne, Abi, complètement meurtrie par la perte de sa sœur jumelle. Sa rencontre avec Bea, une jeune femme étrange et extrêmement lunatique semble tout de suite partir dans tous les sens. Il en va de même pour sa relation avec Ben, le jumeau de Bea avec qui le courant passe tout de suite, à un tel point que c'en est surprenant. Rien de très original mais pourtant l'ambiance super bizarre était présente et faisait beaucoup. La tension est très vite étouffante, le mystère également. On sent que quelque chose va mal tourner, les événements étranges commencent à s'enchaîner, la haine monte tout doucement, les suspects sont chacun mis en avant, tous ayant l'air innocents et coupables à la fois.. Malheureusement l'auteur s'enlise vite dans les clichés et dans les gros sous-entendus, tellement gros que j'avais deviné la fin avant la moitié du roman, ce qui a été énormément frustrant pour moi et qui m'a presque donné l'impression d'avoir perdu mon temps une fois la dernière page tournée. Pourtant, chacune des scènes apporte son lot de sentiments très forts, c'est cette intensité qui m'a poussée à continuer même si je sentais que j'étais sur la bonne piste.

Une toute petite déception donc, surtout pour un thriller aussi prometteur. Si j'ai plongé dans la noirceur du roman - j'ai trouvé surtout qu'il manquait un peu de doigté à l'auteur pour montrer tout ça de manière plus subtile, cela aurait permis d'étonner le lecteur.. Ce qui est ce que j'attends vraiment d'un thriller. Le thème de la gémellité ainsi que l'ambiance malsaine rattrape tout de même un peu le tout et m'a permis de ne pas en sortir avec un avis totalement négatif.


Des bisous!

2 commentaires: