lundi 7 novembre 2016

Nouveautés albums Casterman: Mon amie la sirène et Un lion à Paris.

Salut les poussins,

Aujourd'hui, deux albums sortis récemment aux Editions Casterman:

Mon amie la sirène de Nathalie Minne.


Malo vit en haut de la falaise. Il observe la tempête qui déchaîne la mer. Le lendemain, il décide de descendre sur la plage afin de voir les dégâts occasionnés quand tout à coup, il entend un chant délicat.. C'est une petite fille effrayée, une petite fille qui a une queue de poisson.. 


Un classique, La petite sirène. Cette fois l'auteure se démarque en le postposant dans le monde des enfants.. et c'est juste fabuleusement adorable. Malo découvre sa nouvelle amie après une tempête et l'aide à retrouver des forces. Chacun se méfie un peu de l'autre, terrifiés par ces mondes qu'ils ne connaissent pas mais ils s'apprivoisent et petit à petit une amitié profonde se noue entre eux. Malheureusement, une sirène ne peut vivre sans eau.. déchirant et rempli d'espoir à la fois. 

J'apprécie peu les albums aux traits contemporains du coup j'ai eu un peu peur en le recevant et pourtant j'ai finalement été conquise par ces jolies illustrations toutes douces. C'est coloré mais pas trop et l'album entier dégage réellement une intensité touchante, à voir! 


Un lion à Paris de Beatrice Alemagna.


C'est l'histoire d'un lion. D'un jeune lion qui s'ennuie dans la savane. Alors il décide de partir loin et de commencer une nouvelle vie. Arrivé à Paris, il n'est pas rassuré, c'est la première fois qu'il se retrouve dans une grande ville et il a peur que les gens - ayant peur de lui - ne lui fasse du mal. Il n'en est rien. Le voici alors parti à la visite de la ville..


Quel album étrange! L'auteure explique à la fin s'être inspirée de la statue de Bartholdi se trouvant sur la place Denfert-Rochereau, à Paris bien sûr. C'est donc l'histoire d'un lion qui finit par être un peu prétexte à visiter la ville, une chouette idée pour les non-parisiens que nous sommes. Il ne s'y passe pas grand chose mais le simple fait de se balader suffit, de découvrir des lieux un peu étranges, surtout vu par les yeux de ce grand prédateur.. Comme dit plus haut, j'apprécie peu ce genre d'images habituellement mais encore une fois j'ai été séduite malgré moi. J'aime les détails, j'aime l'architecture mise en avant, j'aime ce mélange de réel-farfelu qui donne à cet album un charme fou.

Le petit détail qui fait tout? Il s'ouvre non pas sur le côté mais vers le haut, une détail qui semble peu important mais qui fascine complètement les enfants. L'originalité, toujours..


Deux jolies découvertes très étonnantes et tellement jolies! Une histoire d'amitié et un voyage dépaysant, une chouette façon de finir la journée.


Des bisous!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire