mercredi 29 juin 2016

L'enfant du lac de Kate Morton.

 Salut les poussins,

Aujourd'hui:

L'enfant du lac de Kate Morton.


1933. Comment Theo Edevane, adorable poupon de onze mois, a-t-il pu disparaître durant la nuit de la Saint-Jean ? Les enquêteurs remuent ciel et terre, mais l'enfant demeure introuvable. Pour les parents comme pour les filles Edevane, la vie ne sera plus jamais la même après ce drame. La maison du lac, la propriété tant aimée, est fermée et laissée à l'abandon.
Soixante-dix ans plus tard, Sadie Sparrow, jeune détective londonienne en vacances dans les Cornouailles, curieuse et momentanément désœuvrée, s'intéresse à cette mystérieuse disparition. Elle reprend l'enquête, au grand dam de l'une des sœurs aînées de Theo, Alice, devenue écrivain à succès.
Suite à un problème à son travail, Sadie se rend chez son oncle Bernie dans les Cornouailles afin de s'éloigner un peu. En se promenant, elle tombe sur une maison abandonnée qui, malgré tout, n'a rien perdu de sa splendeur. Sadie va vite apprendre que la maison a été désertée suite à la disparition de l'héritier des Edevane, les propriétaires de ce domaine magnifique. Septante ans plus tard, Sadie, policière de métier, décider de résoudre ce mystère qui l'obsède très rapidement. Qu'est-il arrivé à cet enfant lors de la fête annuelle des Edevane? Est-il mort? Et si oui, qui est le coupable?


J'adore Kate Morton, j'aime ses romans familiaux mystérieux hyper prenants et j'avais hâte de lire son dernier-né.. Je n'ai nullement été déçue puisque L'enfant du lac est sans conteste mon préféré de tous les romans de l'auteure, vraiment! 

Dès le début j'ai accroché au personnage de Sadie qui devient obsédée par le mystère de la disparition du petit Théo mais aussi et surtout par le domaine des Edevane qui, je dois le dire, m'a également séduite en quelques lignes. On imagine tellement la maison, le lac, ses allées cachées, ses recoins ombragés.. et tous les événements non-résolus qui s'y sont passés bien entendu! Comme d'habitude, nous suivons l'enquête de Sadie mais nous revenons très régulièrement en arrière, des dizaines d'années auparavant, changeant constamment de point de vue même si cela concerne très souvent les femmes de la famille Edevane. Il y a un point commun qu'elles partagent presque toutes: toutes sont devenues ce qu'elles haïssaient étant jeunes. Toutes étaient gaies, pleines de joie et d'espoir.. toutes ont finies un peu aigries, malheureuses, strictes, sévères.. On le ressent énormément en voyant leur point de vue changer de ton au fur et à mesure mais elles-même s'en rendent compte, surtout Eleanor qui déteste le rôle que la vie la pousse à entretenir et qui la fait tellement ressembler à sa mère. C'était incroyablement triste mais aussi incroyablement prenant. Rarement j'ai été aussi plongée dans un livre, rarement j'ai été aussi happée par les premières lignes, une fois commencé il fallait absolument que je sache le fin fond de l'histoire! Kate Morton nous entraîne constamment sur de fausses pistes, nous faisant croire telle ou telle chose pour finir sur un final en apothéose, une résolution que je j'imaginais pas un instant.

Tu l'auras compris, ce roman est PARFAIT! J'ai adoré chaque seconde, j'ai aimé presque chaque personnage et ce malgré leurs nombreux défauts. Tous ont tellement souffert du destin.. mais la fin est magnifique et tellement juste que j'en ai pleuré.. comme d'habitude.

Merci aux Editions Presses de la cité,

Des bisous!

3 commentaires:

  1. Déjà que j'étais tentée par les romans de Kate Morton, tu as achevée de me convaincre.

    RépondreSupprimer
  2. C'est toujours un plaisir de lire un Kate Morton :)

    RépondreSupprimer
  3. Il va rejoindre ma PAL bientôt celui-là, je le sens bien... ^^ J'adore Kate Morton depuis que je l'ai découverte avec Les Brumes de Riverton donc il est impensable que je ne lise pas celui-ci.

    Et ton avis...comment dire ? Il ne peut justement que m'inciter à lire L'Enfant du Lac... ^^ jolie chronique ! ;)

    RépondreSupprimer