mercredi 4 mai 2016

Nos années sauvages de Karen Joy Fowler.

 Salut les poussins,

Aujourd'hui:

Nos années sauvages de Karen Joy Fowler.

 Des parents, deux sœurs et un frère vivent heureux ensemble. Rosemary est une petite fille très bavarde. Sa sœur disparaît et son frère part. Alors, elle cesse de parler. Jusqu'à ce qu'elle se mette à raconter l'histoire de sa famille et celle de sa sœur Fern, un peu différente...
Il y a eu un avant Fern et un après Fern pour Rosemary. Cinq ans près de sa sœur, cinq ans de complicité et de jeux.. jusqu'à sa disparition soudaine, suivie de peu par celle de son frère. La vie de Rosemary n'a plus jamais été sereine et encore aujourd'hui, étudiante sérieuse, elle n'a jamais pu oublier, pas plus que ses parents avec qui elle entretient une relation des plus froide..


Ce livre est particulier. Je ne savais pas dans quoi je me lançais (oui je sais, ça arrive souvent ces derniers temps) et autant le dire tout de suite, je n'ai pas été particulièrement séduite.

Je ne dirais pas de quoi parle réellement ce roman parce que cela serait lui enlever son grand point fort: la surprise, la révélation ultime qui arrive après le premier quart du livre. C'est vraiment ce secret étrange qui m'a profondément marquée.. mais qui m'a aussi empêché de rentrer réellement dans l'histoire que j'ai trouvé trop loufoque, à un tel point que je ne trouvais ça ni touchant, ni drôle, ni quoi que ce soit d'autre. Je lisais le roman - bien écrit et super agréable à lire - mais je n'ai absolument rien ressenti en lisant l'histoire de Rosemary. Je n'ai pas réussi à rentrer dans son histoire particulière ni à celle de sa famille qui n'est pas des plus attachante, en toute honnêteté. 

Chacun son truc comme on dit, il n'y a pas de phrase plus claire pour exprimer mon ressenti. Je reconnais à ce récit sa joliesse littéraire mais le sujet ne m'a malheureusement pas touchée un seul instant.. cela arrive parfois. Le rythme est soutenu, j'ai vraiment accroché aux premières pages mais une fois la révélation faite, c'était juste trop, ça m'a complètement fait décroché et je l'ai fini pour dire de finir. Il en faut pour tous les goûts!


Des bisous!

1 commentaire:

  1. Je viens de le lire et de le chroniquer et je rejoins assez ton avis : ce roman est tellement particulier qu'on accroche ou pas du tout. Par contre, je suis certaine que je m'en souviendrai longtemps, même s'il ne m'a pas convaincue.
    Au plaisir de te lire,
    Cajou

    RépondreSupprimer