mercredi 6 avril 2016

Tout plutôt qu'être moi de Ned Vizzini.

 Salut les poussins,

Aujourd'hui:

Tout plutôt qu'être moi de Ned Vizzini.



  Durant l'une des séances chez son psy, Craig Gilner apprend qu'il existe une maladie mentale appelée le syndrome d'Ondine : ceux qui en souffrent oublient de respirer ; pour ne pas mourir asphyxiés, ils doivent se répéter sans cesse "respire, respire, respire". La dépression, Graig va en faire l'expérience, c'est ce qui arrive quand on oublie de vivre.
Craig est un jeune adolescent de quinze ans qui a intégré il y a peu une école très difficile mais très prestigieuse. Il a travaillé dur, a passé des examens horribles mais il y est arrivé. Très vite malheureusement les choses deviennent intenables. L'école ne le rend pas heureux, bien au contraire, cette pression énorme qui pèse sur lui le rend littéralement malade, à un tel point que quelques mois plus tard il pense se suicider. Il reprend juste un peu courage et appelle SOS suicide qui l'envoie à l'hôpital le plus proche de chez lui. Là-bas, il tentera de reprendre goût à la vie..


Quel roman incroyable! Cela faisait déjà quelques temps maintenant que je n'avais pas lu quelque chose d'aussi touchant.. et pourtant ce n'était pas gagné.

Le premier quart du livre est un poil ennuyeux, j'ai eu du mal à avancer et à comprendre où voulait en venir l'auteur. Le héros, Craig, nous parle de lui et du début de sa dépression. On apprend tout doucement à le connaître et à voir ce qui cloche en lui ou plutôt ce qui le dérange et qui l'a rendu si malheureux. C'était touchant mais un peu mou bien que forcément totalement nécessaire au récit. En fait, c'est étrange à dire mais cela devient surtout incroyablement intéressant quand Craig décide de se faire interner dans un hôpital psychiatrique. Les choses ont commencé à bouger et à devenir passionnantes, vraiment.

En quelques jours, Craig fait la rencontre d'une foule de gens très différents, tous touchés par une folie douce et pour la plupart très gentils. On s'attache très rapidement à eux, par des petites attentions qu'ils ont les uns envers les autres.. ou par leur sale caractère à vrai dire. Craig, grâce à eux et au soutient de ses proches et de ses docteurs va petit à petit chercher à comprendre ce qui le rend réellement si dépressif et c'était vraiment intéressant de voir le cheminement de sa réflexion. On est à ses côtés, on a envie qu'il comprenne ce qui lui arrive et qu'il réussisse à sortir de ses problèmes.

Là-bas, il ne pense pas qu'à lui. Notre héros est un jeune homme gentil et généreux, il est adorable avec tout le monde et fait son possible pour faire sourire les gens quand c'est possible. Certains y verront un petit côté facile et j'avoue qu'il y a pas mal de mignonnitude, quelques scènes vraiment touchantes qui m'ont mis les larmes aux yeux, surtout vers la fin. C'est peut-être un poil gentillet mais moi j'adore ça! J'aime découvrir les gens, j'aime les voir évoluer, j'aime les voir s'entraider.. et quand tout ça est fait avec un côté positif ça me parle encore plus.

Franchement, je n'ai rien à dire de plus tellement c'était juste parfait. Parfois un auteur réussit à simplement parler de gens et étonnement, parfois ça suffit. Enfin, il aborde tout de même avec justesse un sujet tellement d'actualité: la dépression. Appelé aussi burnout dans certains cas, c'est un mal très actuel qui touche aussi énormément les ados et je ne peux qu'apprécier le geste de l'auteur d'en parler et de partager avec le monde un sujet aussi fort de manière aussi.. douce.

Pour la petite anecdote, il y a quelques semaines j'ai commencé sur Netflix un film qui s'appelle en français Une drôle histoire et en anglais It's kind of a funny story, un film avec Zach Galifianakis (le taré de Very Bad Trip), Emma Roberts et Keir Gilchrist. Je ne l'avais pas fini parce que j'étais partie me coucher et j'avais fini par le zapper même si je l'avais trouvé incroyablement génial. Commencé le roman de Ned Vizzini, je n'ai pas grillé tout de suite.. jusqu'à ce que Craig arrive à l'hopîtal. Là, ça a fait tilt! Il s'agissait de l'adaptation du roman que j'étais en train de lire! On s'en fiche mais je trouve le hasard plutôt rigolo, puis ça me permet de vous conseiller de lire le roman puis de voir le film, il ne respecte pas le livre à 100% mais c'est tout de même très très très beau. Je vous mets la bande annonce juste en-dessous, pour ceux que ça intéresse.


Merci aux Editions La Belle Colère,

Des bisous!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire