mercredi 28 octobre 2015

7 secondes de Tom Easton.

Salut les poussins,

Aujourd'hui:

7 secondes de Tom Easton.

Mila vit dans un monde divisé entre, d’un côté, un continent ravagé par la guerre et, de l’autre, les Îles, enclave idyllique où, grâce à un téléphone placé dans son crâne, chacun enregistre la moindre minute de sa vie et peut choisir de la diffuser à ses abonnés. Fuyant une vie de violence et de pauvreté, la jeune fille est capturée alors qu’elle cherche à s’introduire dans ce paradis. Mais lorsque le gouvernement entreprend de lui implanter à son tour un téléphone, ils découvrent un appareil inconnu, potentiellement dangereux, dans son crâne. Une véritable chasse à l’homme commence : pour sauver sa vie, Mila ne dispose que de sept précieuses secondes d’avance sur ses poursuivants – le décalage entre la réalité et sa retransmission…
Mila a fui une vie horrible dans un continent où les gens sont livrés eux-même. Grâce à une connaissance mystérieuse, elle réussit à se rendre dans les Îles, là où tout le monde mange à sa faim et a un toit au-dessus de sa tête, le tout sans travailler, seulement s'ils en ont envie. Malheureusement, Mila se fait attraper et se fait implanter un téléphone qui permet à ses surveillants de toujours savoir où elle se trouve. Quand des gens haut-placés semblent décider à se débarrasser d'elle, la jeune fille s'enfuit et n'a qu'un seul avantage: sept secondes, sept secondes d'écart entre ce qu'elle voit et ce qu'eux voient.. 


J'étais hyper emballée par ce résumé qui semblait prometteur. Je sentais la bonne petite dystopie à l'univers intéressant et aux personnages plutôt attachants.. Je ne me suis pas trompée même si certains côtés du récit ne m'ont pas totalement convaincue. 

7 secondes est un récit haletant.. Sans doute un peu trop, c'est sans doute son principal défaut. J'aime quand les choses bougent, j'apprécie quand on n'a pas le temps de s'ennuyer.. Mais là c'était trop, beaucoup trop. L'histoire commence sur un moment super dramatique et en très peu de temps on nous balance une tonne d'informations sans qu'on n'ait vraiment le temps de comprendre, un peu comme si l'auteur voulait nous balancer toutes les règles de son univers en un coup comme ça c'était réglé. Une fois les bases posées en quelques chapitres, l'action commence.. Pour ne s'arrêter qu'à la toute fin. Mais quand je dis ça, je n'exagère pas hein, l'héroïne commence à courir et ne s'arrête pas, pas un seul instant! J'avais à peine le temps de respirer que pouf, elle était repartie dans un autre endroit, en courant, en roulant à vélo, en faisant du stop, en car.. C'est constant et si c'était chouette au début, je me suis vite retrouvée un peu essoufflée par toute cette agitation. Trop d'action tue l'action, à mes yeux. 

En dehors de ça, l'univers était excellent, comme je l'espérais. J'aime cette dystopie où les travers de notre monde l'a mené à sa perte, c'était intéressant et même passionnant de voir les différences entre les continents, les différents peuples et leur politique. Le point de vue de Mila associé à celui d'Adam, personnage masculin principal si je puis dire, permet d'avoir une vue globale de ces sociétés diamétralement opposées. Aucune n'est totalement blanche ou noire, j'aime la manière qu'à eu l'auteur de montrer les côtés négatifs et positifs des deux côtés. Les deux personnages sont eux aussi très différents mais très attachants. Mila est forte et extrêmement courageuse, certaines scènes sont super impressionnantes, on pourrait la prendre pour une super-héroïne tranquillou tellement elle est incroyable. Adam apporte un peu de douceur, il est courageux également à sa manière, d'une façon plus réfléchie et beaucoup plus calme, j'ai aimé cette facette qui permet d'alléger un peu le récit de manière générale.

Du très bon et du un peu moins bon donc. Je n'ai pas adoré mais j'ai passé un très bon moment avec Mila, même si j'aurais apprécié qu'il soit un poil plus calme.. 

Merci aux Editions Lumen,

Des bisous! 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire