mardi 7 avril 2015

Journal intime d'une duchesse, tome 2: Lily de Karen Hawkins.

Salut les poussins,

Aujourd'hui, 

Journal intime d'une duchesse, tome 2: Lily de Karen Hawkins.

Après l’union de son petit-neveu et de sa filleule, la duchesse de Roxburghe s’intéresse à Lily Balfour. Il faut aider cette pauvre fille à trouver un époux ! Et pourquoi pas le comte de Huntley, un veuf fortuné ? Ni une ni deux, notre marieuse organise une partie de campagne pour réunir les futurs tourtereaux. Or Lily, dont le père est criblé de dettes, vient de se résoudre à faire un riche mariage. Elle accepte l’invitation de la duchesse et tombe follement amoureuse du prince de Wulfinski, un géant aux yeux verts, magnifique, mais…désespérément pauvre. Le cœur ou la raison, qui des deux l’emportera ?
Suite à une énième bêtise financière de son père Lily n'a plus qu'une seule solution pour sauver sa famille: se marier avec un homme riche. Cela tombe bien puisque sa marraine - qui vient de marier sa sœur à son petit-neveu - l'invite depuis longtemps à se rendre chez elle pour lui faire rencontrer des prétendants potentiels.

Arrivée là-bas, elle fait la rencontre de Wulf, une jeune prince étranger désargenté dont elle tombe rapidement sous le charme. Son cœur devra se battre avec courage contre sa raison qui la pousse à se marier avec le comte Hentley afin de sauver les siens..


J'avais bien aimé le premier tome de cette saga toute récente mais j'ai presque adoré ce deuxième opus! Il a quelques défauts, certes, mais son héros masculin principal est tellement génial que j'en ressors totalement séduite. 

Lily, la sœur de Rose - du premier tome - est mignonne comme tout.. mais c'est tout. Son combat permanent entre le cœur et la raison était un peu lassant et elle n'a pas un caractère particulièrement attirant ou quoique ce soit du genre. L'attachement qu'elle voue à sa famille est tout de même louable et on ne peut qu'admirer sa bonté d'âme, toussa toussa. Heureusement, il y a Wulf.. Wulf, un prince d'une contrée lointaine près de la Russie, un prince soit-disant très pauvre.. Qu'est-ce que j'adore lui! Il est tellement rafraîchissant, tellement.. à côté de la plaque je dois dire. Il n'a aucun savoir vivre anglais et détonne complètement devant les coincés habituels. Il est franc, volontaire, sans-gêne.. Une vraie bouffée d'air frais, j'ai éclaté de rire plus d'une fois. Sa grand-mère l'accompagne parfois et elle m'a aussi beaucoup fait rire, c'est la vieille sorcière super désagréable avec tout le monde, elle n'a pas la langue dans sa poche et comme Wulf ne l'a pas non plus.. C'est explosif. 

L'histoire entre nos deux héros est rapide mais super convaincante. Comme je le disais plus haut ça tourne un peu en rond, on est quand même contents de voir le dénouement final arriver. Les petites machinations de la duchesse - qui se trompe toujours autant - et son petit monde sont tout simplement géniaux. Un peu moins présents cette fois-ci je trouve, moins justes aussi. M'enfin, lire les pensées de cette dame machiavélique est toujours rigolo..

Une chouette petite lecture. J'ai été contente de retrouver les personnages et le contexte du premier tome, j'ai hâte de voir ce que nous réserve la prochaine demoiselle Balfour.

Merci aux Editions J'ai Lu,

Des bisous!


2 commentaires:

  1. L'histoire a l'air plutôt sympa ! Je le note !

    RépondreSupprimer
  2. J'aime beaucoup le graphisme épuré de ton blog :D

    RépondreSupprimer