mardi 13 janvier 2015

La saga des Bedwyn, tome 6: Le mystérieux duc de Bewcastle de Mary Balogh.

Salut les lapins,

Aujourd'hui:

La saga des Bedwyn, tome 6: Le mystérieux duc de Bewcastle de Mary Baloch.

 L'arrogant duc de Bewcastle ne côtoie que la société la plus raffinée. Aussi prend-il pour une domestique maladroite la brunette mal fagotée qui vient de l'asperger de citronnade. En réalité, il s'agit de Christine Derrick, une jeune veuve aussi gaffeuse qu'impertinente. D'abord agacé, Wulfric est vite séduit par sa joie de vivre. Sans détours, il lui propose de devenir son protecteur. À sa grande stupeur, Christine refuse. En proie à des tourments qu'il n'imaginait pas, le duc en vient à demander sa main. Aucune femme sensée ne déclinerait une proposition si mirifique. Mais Christine n'est pas comme les autres : elle veut un mari qui ait un cœur...

Christine est veuve depuis quelques années. Roturière maladroite et gaffeuse, elle avait eu la chance de se faire remarquer par le frère d'un vicomte. Depuis sa mort, elle est retournée dans le cottage familial aux côtés de sa mère et de sa sœur. 

C'est lors d'un séjour chez sa voisine et amie où les aristocrates jouent, dansent et boivent, qu'elle fait la rencontre du duc de Bewcastle, un homme froid et arrogant qu'elle déteste au premier regard. Malheureusement pour elle, son corps ressent tout le contraire à l'encontre de cet homme intimidant et tellement prétentieux.. 

Il en va de même pour lui. De propositions en propositions, leur relation va évoluée, les personnages aussi. Assez pour créer quelque chose? 


Je n'avais lu qu'un seul tome de cette saga, le quatrième, celui qui concerne la petite dernière de la famille, Morgan. Je n'avais pas du tout été convaincue par les personnages et le déroulement de l'histoire, je m'étais ennuyée au bout de quelques pages seulement et ce sentiment ne m'avait plus quittée. Heureusement, il n'en a pas du tout été de même ici! J'ai adoré ce roman dès le début grâce à des ingrédients savoureux et presque parfaits! 

Les personnages sont le point fort de l'histoire, surtout Christine. Cette jeune femme est belle mais elle est surtout lumineuse et sympathique! Extrêmement sociable, elle rit de tout, même d'elle-même, avec tout le monde. Aristocrates ou domestiques, elle se comporte toujours de manière souriante et gentille. En plus de ça, elle est extrêmement maladroite. Elle enchaîne les gaffes, fait des choses interdites aux dames, toussa toussa. Ça amène pas mal de scènes super drôles qui m'ont fait sourire plus d'une fois. 

Wulfric, lui, est le duc par excellence. Il est extrêmement riche, extrêmement bien élevé, extrêmement prétentieux et arrogant.. et extrêmement séduisant, ce que va vite remarquer Christine. 

On dit que les contraires s'attirent et ça me semble parfait pour décrire leur histoire! J'ai trouvé que leurs caractères s'accordaient parfaitement, chacun apportant beaucoup à l'autre. L'évolution de leur relation est très bien gérée, juste comme j'aime! Les choses ne se précipitent pas, cela leur prend du temps pour créer des liens entre eux et la manière dont tout est présenté est très juste et super crédible. On s'attache aux deux, on s'émeut, on a envie de les secouer.. puis on sourit de leurs désaccords constants et de leurs petites joutes verbales ridicules.

Bref, une vraie réussite! Une romance juste comme j'aime, douce et explosive à la fois, des personnages originaux qui sortent du lot, beaucoup de scènes drôles et cocasses.. Du très très très bon! À lire, même sans avoir lu le reste de la saga. 

Merci aux Editions J'ai Lu,

Des bisous!

1 commentaire:

  1. Je lis pas mal de romance en ce moment et celle-ci pourrait me plaire :)

    RépondreSupprimer