mercredi 9 juillet 2014

L'homme idéal.. ou presque de Kristan Higgins.

Salut les lapins,

Aujourd'hui:

L'homme idéal.. ou presque de Kristan Higgins.


Si Maggie devait faire la liste de tout ce qui la rend très heureuse dans la vie, ce serait :
— le Joe’s, le restaurant plein de charme qu’elle dirige – une véritable institution pour les 1 407 habitants de Gideon’s Cove* ;
— une famille (presque toujours) aimante, et surtout une sœur jumelle avec laquelle elle partage une entente et une complicité à l’épreuve de tous les chocs de l’existence ;
— un chien qu’elle adore ;
— des employés fidèles et dévoués – quasiment une deuxième famille.
Déjà pas mal, n’est-ce pas ?
Pourtant, si elle en avait le pouvoir, Maggie ajouterait volontiers une dernière petite chose à cette liste : un homme très amoureux d’elle, qu’elle aimerait aussi à la folie, et avec lequel elle vivrait un bonheur conjugal à faire pâlir d’envie toute la population féminine de Gideon’s Cove. Hélas, entre son amour impossible et malencontreux pour le père Tim, le prêtre de la paroisse, ses blind dates catastrophiques et sa liaison torride avec Malone, ténébreux et mutique pêcheur de homards, elle doute de pouvoir un jour y parvenir…
 Maggie est une sainte, la perle de Gideon's Cove, 1407 habitants. Elle fait passer le bonheur de tout le monde avant le sien, a des attentions pour chaque personne qui passe dans son restaurant, resplendit toujours de joie et de gentillesse. Son seul problème? Sa vie sentimentale qui est et a toujours été une catastrophe. Sa dernière gaffe en date a été de tomber amoureuse de Tim ou plutôt du père Tim, le nouveau prêtre du coin. C'est d'autant plus horrible que tout le monde est au courant, même l'intéressé en question. Malgré cela, Maggie ne perd pas espoir et essaye de surmonter ça pour trouver enfin l'homme idéal, celui avec qui elle pourra se marier, avoir des enfants, construire de vraies choses.. Plus facile à dire qu'à faire. Encore plus quand la seule personne qui semble s'intéresser bizarrement à elle est Malone, un pêcheur de homards qui a du mal à dire plus de deux mots par heure..

J'adore Kristan Higgins. Enfin, je l'aime, je l'adore d'amour fou, toussa toussa. C'est genre mon auteure de romance préférée, j'ai eu un coup de coeur pour chaque roman que j'ai lu.. sauf pour celui-ci. Ca arrive, c'était trop beau, me voici pour une fois déçue d'une romance qui était pourtant bien partie.

Pendant la première moitié, je me suis demandé comment est-ce qu'il pouvait avoir des chroniques négatives à son encontre, j'y retrouvais tous les ingrédients qui font que d'habitude j'adore ces histoires: une héroïne un peu à côté de la plaque, des gaffes à mourir de rire, quelques personnages secondaires attachants et un mâle sexy et à l'opposé de l'héroïne en question.. Mais alors, pourquoi ais-je été déçue, au final?

Parce que la chantilly est vite retombée, en fait. Après la première moitié, j'ai commencé à m'ennuyer, presque à sauter des lignes. Tout devenait plus plat, les scènes devenaient longuettes et même un peu sans intérêt, un peu comme si on avait voulu remplir de détails sans importance pour combler des trous. Encore maintenant, j'avoue ne pas comprendre ce besoin d'en rajouter. Enfin, j'ai aussi commencé à voir certains détails: les personnages secondaires attachants mais un peu trop en retrait, une intrigue avec un prêtre rigolote au début mais qui finit rapidement par fatiguer et surtout, le gros gros problème du livre.. un personnage masculin absent la plupart du temps. On le croise à quelques reprises et puis c'est tout. Il avait du potentiel, pourtant! Mais non, à la place on nous sort des scènes sans fin qui tournent autour de la vie quotidienne de Maggie. Quelques fois ça va mais à la fin, non. J'aurais vraiment voulu voir Malone - le fameux pêcheur de homards - plus présent, il manquait vraiment de lui, tout simplement.

Et puis voilà, je n'ai malheureusement pas été séduite. Attention, je ne dis pas que c'est mauvais, je dis juste que je n'ai pas accroché. Je sais qu'il a plu à énormément de lectrices mais moi j'ai largement préféré L'amour et tout ce qui va avec par exemple dont j'ai savouré chaque ligne, chaque paragraphe, chaque page.

Merci aux Editions Harlequin ainsi qu'au site Babelio pour m'avoir permis de lire ce livre dans le cadre d'une opération Masse Critique,

Des bisous!

1 commentaire:

  1. J'ai également passé un très bon moment avec ce roman !

    RépondreSupprimer